Hausse des taux immobiliers : hausse en vue pour 2017

Si petite soit-elle, la hausse semble véritablement se confirmer au niveau des taux de prêts immobiliers. Comme l’ont confirmé plusieurs établissements dont l’Observatoire du financement CSA / Crédit Logement en tout début d’année, la moyenne hors assurances et coût de garanties atteint 1,34 % pour les emprunts accordés en fin d’année. C’est donc, après de nombreux mois de dégringolade, la toute première fois que les banques augmentent leur taux de crédit immobilier.

Une conjoncture qui reste très favorable

Cette hausse n’a pourtant pas à donner trop de sueurs froides aux emprunteurs. En effet, au regard de la faiblesse des taux présentés par les banques, elle ne remet pas non plus en question les conditions très avantageuses pour les prêts de longue durée. De même, dans le pire des scénarios, les taux retrouveraient une moyenne identique à ceux de l’été 2016, qui étaient déjà considérés comme historiquement très bas. Par rapport à la conjoncture, les banques sont toujours en mesure d’accorder des prêts à bas coûts, et ainsi maintenir des taux très attractifs, avec pourquoi pas encore une baisse durant le printemps, saison clé pour le secteur de l’immobilier. Il est donc toujours temps de songer à faire une acquisition immobilière, en particulier pour les jeunes acheteurs au budget modeste, qui peuvent envisager un crédit sur 25 ans à des taux préférentiels.

Des conditions d’emprunt qui restent attractives pour 2017

Plusieurs phénomènes expliquent cette hausse, notamment l’inflation ainsi que l’augmentation des indices financiers. Pourtant, sur l’impulsion de la Banque Centrale Européenne, les banques bénéficient toujours d’une surabondance de liquidités à prix zéro. Pour l’année 2017, les banques ont des objectifs de production particulièrement ambitieux, et donc les moyens de maintenir des taux attractifs pour les 12 prochains mois. Les nouveaux acheteurs peuvent se lancer dans l’aventure sans attendre ! Ils ont la possibilité de trouver le meilleur taux avec un courtier en crédit immobilier, et présenter un dossier solide et un profil soigné auprès des banques. Pour rappel, la règle des 33 % de capacité d’endettement est strictement évaluée. Plus les indices sont positifs pour la banque, plus le taux d’emprunt sera avantageux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *