Immobilier : vos marges de négociation selon les villes

Annonce immobilièreEntre le prix affiché et le prix de vente réel, il y a souvent un écart. Mais de combien est-il et comment évaluer cet écart à sa « juste valeur » ?

Les indices peuvent être de plusieurs ordres : lorsqu’il s’agit d’une maison, généralement la marge de négociation est plus forte que pour celle d’un appartement par exemple. Cette règle est cependant à relativiser en fonction de la ville dans laquelle se trouve le bien. Ainsi, certains biens connaîtront peu voire pas de négociations tandis que d’autres subiront une diminution de prix importante.

Quelques indicateurs qui diminuent la valeur d’un bien

  • Pour une maison :
    • mitoyenneté
    • pas de jardin ou très petit jardin
    • mauvais entretien de la toiture ou des murs
  • Pour un appartement :
    • rez-de-chaussée
    • pas d’ascenseur à partir du 4ème étage dans l’ancien
    • contentieux pouvant révéler une gestion compliquée (voir les compte-rendu d’assemblées générales)
  • Pour les deux types de bien :
    • vis-à-vis important
    • quartier ayant mauvaise réputation
    • travaux importants à prévoir

Hormis l’entretien de la toiture ou des murs et les travaux, les autres éléments ne dépendent pas de la bonne ou mauvaise volonté du vendeur. Ce dernier sera difficilement en position de force pour répondre à une diminution forte de son prix de vente.

Les écarts de négociation dans les 10 plus grandes villes

Selon le baromètre Le Figaro/Explorimmo, les taux de négociation, par ordre décroissant, sont en moyenne de :

  • Nantes : 5.30%
  • Nice : 5.25%
  • Lille : 4.85%
  • Bordeaux : 4.25%
  • Strasbourg : 4.15%
  • Marseille : 4,1%
  • Toulouse : 3.95%
  • Montpellier : 3.40%
  • Paris : 2.55%
  • Lyon : 2.15%

Taux de négociation d'un bien immobilier

Pour éviter toute demande de diminution importante à la baisse qui viendrait déséquilibrer un budget et pour gagner en temps pour la vente du bien, il paraît dès lors primordial de bien ajuster la valeur de son logement par rapport au prix du marché local en essayant d’être le plus objectif possible (état général, points forts et points faibles du bien). Même si cela reste agréable pour un potentiel acheteur de pouvoir négocier (c’est l’effet psychologique des prix à 9,99€), cela ne lui est en revanche pas agréable de négocier à plus de x% la valeur d’un bien donc sachez trouver le meilleur compromis (de vente !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *