La colocation : avantages et inconvénients

La hausse des prix de l’immobilier a grandement participé au succès de la colocation qui s’affiche désormais comme une solution de recours efficace pour des étudiants, exilés du  » petit nid familial ». En effet, la vie en communauté s’avère très rentable pour quantité de jeunes soucieux de s’intégrer au sein des grandes métropoles sans devoir se ruiner dans l’achat de meubles souvent étriqués. La mise en commun des dépenses et la répartition des charges (loyers, factures) permettent de rentabiliser les investissements tout en jouissant d’un plus grand espace de vie.

Dans cette « petite société collective », la mise en place d’un ensemble de règles, reflets des revendications et habitudes de chacun, s’avère indispensable. La vie à plusieurs implique l’existence nécessaire d’une véritable « harmonie organisationnelle » où chaque « partenaire de vie », cantonné dans une tâche bien précise (courses, ménage, etc.) participe au bien-être général. Il est important également de réguler la distribution des dépenses incombant à chacun en ce qui concerne les petits besoins du quotidien.

Formidable palliatif contre la solitude, l’utopique « auberge espagnole » peut parfois se transformer en véritable Enfer de Dante ! Elle comporte, en effet son petit lot de désagrément à savoir les risques de mésententes ou parfois de grand désaccord qui peuvent mettre à mal l’équilibre ordinaire de la « maisonnée ». Lorsque vous cherchez des colocataires, vérifier s’ils peuvent être « compatibles avec votre propre rythme de vie ».* Pour tous les Don Juan comme les plus pudiques, la colocation n’est pas très propice à l’intimité…

les joies de la colocation 

Les joies de la colocation (Fotosearch, liemea.over-blog.com)

Juridiquement, la cohabitation obéit à un régime particulier qui n’est pas sans conséquences…Les colocataires sont systématiquement astreints à « la sacro sainte clause de solidarité », liant tous les colocataires jusqu’au terme du bail. Ainsi, lorsque vous signez le bail, n’oubliez pas de prévoir, avec l’aval du propriétaire ,un contrat de résiliation, qui vous évitera de payer à long terme votre « quote-part »(particuliers.lcl.fr).

* www.maisonapart.com, 7 Avril 2008

Cet article vous a intéressé(e) ? Partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *