Quand Uber et Airbnb franchissent la porte du secteur de l’immobilier

Quel est le point commun entre le spécialiste du service de la VTC* et le leader de la location saisonnière de logements sur le Web ? Tous les deux décriés pour avoir bousculé le cadre juridique protecteur, pour l’un vis-à-vis des taxis et pour l’autre vis-à-vis des hôteliers et gites, Uber et Airbnb investissent désormais le secteur immobilier.

*Voiture de transport avec chauffeur

HAUS, la plateforme immobilière lancée par le cofondateur d’Uber

HausS’appuyant à nouveau sur un système d’intermédiation en ligne, Haus se veut être « accélérateur et facilitateur » dans le processus de transaction immobilière pour les acheteurs, vendeurs et agents immobiliers. Ce nouveau service en ligne permet aux protagonistes de mettre à jour leurs demandes / offres et surtout de recevoir les notifications instantanément permettant ainsi un partage d’informations plus rapide et en toute transparence. L’autre originalité du système repose en particulier sur la possibilité de « sur »enchérir » un bien immobilier en ligne avec comparaison des offres concurrentes présentées au vendeur.

A noter que Haus s’appuie sur un des points forts technologiques d’Uber avec la fonction de géolocalisation des biens donnant ainsi une plus grande facilité dans la recherche d’un logement.

Lancé fin juillet aux Etats-Unis (San Francisco), le business model de Haus saura t-il séduire l’hexagone à l’instar d’Uber ?

Airbnb, de la location à la construction de logement

Airbnb - construction logement au Japon

Crédit photo http://www.theverge.com

C’est à quelques dizaines de km de la ville d’Osaka que sera érigée en octobre la première construction mixte d’Airbnb. Destiné aux touristes (son cœur de clientèle), le logement d’un nouveau genre est également proposé aux locaux afin de répondre à deux objectifs : venir en renfort d’une offre hôtelière insuffisante ou absente et revitaliser un territoire en perte de dynamisme. Ce projet alliant « tourisme intégré » et « essor économique » a d’ailleurs reçu les faveurs de la ville d’accueil en bénéficiant de la cession gratuite du terrain, un paradoxe quand on sait que Airbnb est (pour le moment) illégal au Japon.

Plusieurs pays semblent se montrer intéressés par ce nouveau concept d’habitat comme l’Italie, l’Allemagne, l’Angleterre et la France.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *