Le prêt à taux zéro (PTZ) renforcé

Compte tenu de la crise actuelle, les conditions d’obtention d’un prêt immobilier se sont rigidifiées au point que le taux de refus bancaire a récemment quintuplé, passant de « 3% à 15% » des dossiers (journal « Aujourd’hui » du 3 décembre 2008).

Face à la dégradation de la fluidité du marché immobilier, le gouvernement envisage de doper le prêt à taux zéro pour l’achat d’un appartement ou d’une maison dans le neuf. Cela permettrait ainsi à un ménage éligible de pouvoir emprunter, à taux zéro, 20% de son achat contre 10% actuellement. Cette mesure a pour objectif de soutenir les secteurs de la construction et du bâtiment, très fortement atteints par la morosité financière.

Mais ce prêt ne représente que 3,7% des ménages et la durée de remboursement, généralement de 6 ans maximum, n’incite pas à le rendre suffisamment attractif. La fédération des promoteurs constructeurs proposent comme autre point de levier, que les acquéreurs éligibles au prêt bénéficient dans l’immobilier neuf d’une TVA à 5,5% pour améliorer leur solvabilité. Elle propose aussi de réduire voire supprimer la subvention de la collectivité locale, indispensable aujourd’hui pour obtenir l’attribution d’un Pass-foncier.

Parallèlement, il est question de relancer aussi l’investissement locatif via les dispositifs Borloo et de Robien qui a, quand même, représenté 43% des ventes dans le résidentiel neuf au premier trimestre 2008.

Kathy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *