Paris expérimentera le double emploi des places de livraison en 2009 ?

Malgré un réseau de transports en commun bien diversifié, métro, bus, tramway et train, la capitale reste un vrai cauchemar pour trouver une place de stationnement pour les Parisiens, d’autant qu’avec la mise en route des vélib, quelques centaines de places se sont transformées en « gare à vélos » réduisant d’autant la possibilité de se garer en ville. Pour tenter d’optimiser au mieux les emplacements encore exploitables, la mairie de Paris et la préfecture de police ont tenu hier une réunion de concertation pour envisager la possibilité pour les riverains de stationner sur les places de livraison les soirs et les week end. Pour rappel, ces zones sont réservées aux livraisons 24h sur 24h.

 

Crédit photo : http://www.paris.fr/portail/deplacements/Portal.lut?page_id=369&document_type_id=5&document_id=11486&portlet_id=1169

9 000 places de livraison, représentant 5% des espaces de stationnement, seraient ainsi réduits et sans préjudice des commerçants puisque la plupart ne servent à rien, précise Annick Lepetit, l’adjointe au transport.

Le 3ème et le quartier nord du 17ème arrondissements de Paris feront ainsi, à partir de janvier 2009, l’objet d’une expérimentation et ce durant six mois. Si ce système s’avère concluant, il serait étendu à tous les arrondissements.

Cette initiative semble tout à fait pertinente d’une part parce qu’en libérant des places libres, cela évite que les voitures en cherchant désespérement une place, polluent davantage et d’autre part, parce que pour certaines rues concernées, l’emplacement pour livraison ne se justifie plus en raison de la fermeture d’un ou plusieurs commerces mais aussi parce que cette interdiction absolue de stationner constitue un gaspillage de place !

Compte tenu de ces arguments en faveur d’un meilleur partage des endroits publics, cela ne mériterait-il pas une extension de l’expérimentation à d’autres grandes villes !

Kathy

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *